Devenir ambulancier
Devenir ambulancier

Tout ce que vous devez savoir pour devenir ambulancier.

Formation Ambulancier
Formation Ambulancier

Découvrez comment devenir Ambulancier ou Auxiliaire Ambulancier.

DEA AMBULANCIER
DEA AMBULANCIER

Obtenez votre Diplôme d'Etat d'Ambulancier.

Devenir ambulancier : fiches métiers, formations, diplôme d'état

48 votes : 4.6


​Ce site a pour objectif principal d'informer de façon claire des jeunes ou des adultes qui souhaiteraient se former aux métiers d'Ambulanciers. Qu'il s'agisse de devenir Auxiliaire Ambulancier ou Ambulancier, ces métiers passionnants sont accessibles à tous, soit par la formation ambulancier initiale, soit par la formation ambulancier continue et il n'y a pas de limite d'âge pour se présenter en formation.

Exercer un métier passion, au plus près des personnes, sauver des vies, apporter les premiers soins d'urgence, transporter les malades et les blessés vers les urgences… font partie des principales missions des Ambulanciers et des Auxiliaires Ambulanciers.

Chaque année, on recense en moyenne 1 500 embauches dans le secteur. Ce métier peut s'exercer dans le secteur privé ou public et peut évoluer selon les choix de chacun (création d'une entreprise d'Ambulanciers, formation ambulancier pour exercer dans un autre métier du secteur médical, évolution dans un hôpital public vers un poste de régulateur…). Quant aux Auxiliaires Ambulanciers, ils décident souvent de passer leur DEA pour devenir Ambulanciers.

formation ambulancier
 

Comment devenir Ambulancier ou Ambulancière ?

 

Qu'est-ce qu'un Ambulancier ?

 

L'Ambulancier ou l'Ambulancière crée le lien entre le malade ou l'accidenté et le centre de soins (cabinet médical, hôpital, clinique). Il ou elle transporte les patients avec son ambulance ou un véhicule sanitaire adapté. Il doit impérativement avoir une bonne maîtrise de son ambulance, qu'il s'agisse de sécurité routière ou de bonne tenue de son équipement médicalisé.
 
Étant personnel soignant, l'ambulancier est capable, grâce à sa formation, de donner les soins d'urgence aux personnes accidentées. Il peut travailler avec un autre Ambulancier, et lorsque ce n'est pas le cas, il a, dans tous les cas, l'assistance d'un Auxiliaire Ambulancier.
 
Pour exercer son métier, l'Ambulancière doit obligatoirement avoir obtenu son DEA (Diplôme d'État d'Ambulancier) après une formation au métier. Certains Ambulanciers font le choix ensuite de travailler dans le secteur privé (exemple : clinique privée, maison de retraite) et/ou d'exercer à leur compte comme Ambulancier indépendant. En fin de carrière, un Ambulancier indépendant qui a pu constituer une bonne clientèle peut décider d'ouvrir une entreprise d'ambulanciers et d'Auxiliaires Ambulanciers.
 
L'Ambulancier du secteur public travaille dans un hôpital public. Il peut y accéder après avoir passé un concours de la Fonction Publique Hospitalière (FPH).

 

Quelles sont ses missions de l'Ambulancier ?

 
L'ambulancier transporte des malades ou des blessés dans son ambulance. Lorsqu'il arrive sur les lieux d'un accident, il est capable d'apporter des soins et dispose, pour ce faire, d'appareils d'assistance médicale dans son véhicule de transport. Il est capable, en arrivant au service des urgences, de donner des informations importantes aux urgentistes, sur l'état général du blessé.
 
S'il travaille dans le secteur privé, il peut aller chercher des personnes à leur domicile et les transporter vers leur lieu de soins (cabinet médical, centre de rééducation, clinique…).
 
Lorsqu'il transporte un malade ou un blessé vers un hôpital, il s'occupe aussi d'aider à libeller le dossier d'admission du patient (prise en charge).
 
Il est capable de porter un patient pour l'aider à s'asseoir dans un fauteuil roulant, ou encore de le porter sur un brancard lorsqu'il est blessé.
 
Il a obligatoirement une excellente maîtrise de la conduite pour savoir diriger son ambulance en cas d'urgence, sans créer d'accident sur la voie publique. Titulaire du permis B, il pourra, s'il le souhaite, passer d'autres permis (C/D) afin de pouvoir également conduire des fourgons de transport d'urgence.
 
S'il est ambulancier indépendant, il exécute par ailleurs des tâches administratives plus importantes et doit avoir une bonne maîtrise de la gestion administrative. Pour exercer à son compte, un ambulancier doit avoir reçu un agrément de la Préfecture pour conduire son véhicule de transport sanitaire.

ambulancier
 

Comment devenir Ambulancier (conditions, formation) ?

 
Le métier d'ambulancier est accessible à tous sans limites d'âge. Il faut cependant avoir une bonne condition physique pour pouvoir soulever et déplacer une personne en toute sécurité. Pour se préparer à l'examen, les candidats peuvent se former tout de suite après leurs études (formation initiale) ou bien opérer une reconversion professionnelle (formation continue). Le candidat pourra décider de commencer dans le métier en tant qu'Auxiliaire Ambulancier puis de poursuivre sa formation pour devenir Ambulancier.
 
S'il choisit de devenir immédiatement Ambulancier, il doit satisfaire à une condition obligatoire : obtenir son DEA (Diplôme d'État d'Ambulancier).
 
Il n'y a pas de niveau de diplôme exigé pour se présenter à la formation DEA. Il est toutefois indispensable d'avoir le permis B et une expérience de conduite de 3 ans.
 
Pour intégrer un centre de formation ambulancier agréé (exemple : Institut de Formation des Ambulanciers) pour passer votre DEA, il faut satisfaire à la sélection d'entrée en école :
 

  1. Préparer son dossier d'admissibilité composé d'un CV, d'une lettre de motivation et d'un document manuscrit relatant soit d'une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit d'un projet professionnel en lien avec les attendus de la formation. Il existe cependant des dispenses pour certains candidats ;
  2. Réaliser un stage d'observation de 70h ;
  3. Réussir l'entretien d'admission (d'un CV, d'une lettre de motivation et d'un document manuscrit relatant soit d'une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit d'un projet professionnel en lien avec les attendus de la formation) ;

 
La formation ambulancier agréée par le ministère de la Santé comprend 630 heures (455 heures de formation théorique et 175 heures de formation pratique). Le candidat devra également préparer et valider l'AFGSU de niveau 2 (Attestation de Formation aux Gestes et Soins d'Urgence).
 
Le DEA indispensable pour exercer le métier d'ambulancier valide la formation et est remis par la DHOS (Direction de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins).
 
Une fois qu'il a obtenu son diplôme, le candidat peut travailler dans le secteur privé ou dans le secteur public. Dans ce dernier cas, il devra se présenter à un des concours de la Fonction Publique Hospitalière (FPH) et répondre aux conditions d'entrée au concours.
 
Quel que soit son choix professionnel, le candidat qui souhaite devenir Ambulancier pourra se préparer soit en présentiel avec une prépa, soit en choisissant un centre de formation ambulancier à distance (exemple : EFM Santé Social).

 

Les qualités et compétences techniques requises pour devenir conducteur ambulancier

 
L'Ambulancier doit savoir s'adapter à toutes les situations et être capable de garder son sang-froid. Il doit savoir être patient et disponible pour les personnes qu'il prend en charge dans son ambulance. Il a une grande capacité d'écoute et sait se faire rassurant.
 
Il est discret et a une véritable vocation pour son métier.
 
Souvent en binôme avec un Auxiliaire Ambulancier, il forme une équipe soudée où chacun sait exactement quel est son rôle dans chaque déplacement.
 
Il maîtrise les gestes de premiers secours appris en formation et a une excellente maîtrise de la conduite, y compris en cas d'urgence extrême. Il connait les règles d'hygiène et de sécurité tant pour la bonne tenue de son équipement médical que pour la conduite sécurisée de son ambulance.
 

Avantages et contraintes du métier

 
Pour compenser les contraintes du métier que sont les horaires décalés liés aux impératifs du métier (travail les week-ends et jours fériés) et la fréquence des déplacements, l'Ambulancier saura profiter des nombreux avantages offerts par cette profession, notamment la chance de faire un métier qui permet de sauver des vies et de s'occuper des autres.

C'est un métier où le relationnel occupe une place importante. De plus, il s'agit d'un métier évolutif qui permet également de travailler à son compte ou de faire d'autres formations en vue d'exercer dans un autre métier du secteur médical.
 

Salaire, débouchés et évolution de carrière du métier d'Ambulancier

 
Le salaire de départ d'un Ambulancier diplômé est le Smic, mais le salaire ambulancier peut atteindre avec l'expérience en moyenne 2 000 euros. Bien sûr, il faut considérer le secteur (privé ou public) ou le mode de travail (salarié ou indépendant).
 
Le métier est très demandé sur tout le territoire. Il y a plus de postes à pourvoir sur des grandes agglomérations, surtout si l'Ambulancier passe un concours pour travailler dans un hôpital public. L'évolution de carrière dans un hôpital public peut permettre à l'Ambulancier de devenir un jour régulateur. Il devient alors plus sédentaire et a un rôle d'organisateur qui consistera notamment à planifier les déplacements des Ambulanciers du service.
 
Un Ambulancier qui décide de se mettre à son compte et constitue une bonne clientèle régulière pourra très bien gagner sa vie. Cependant, il devra d'abord obtenir un agrément préfectoral et prévoir un investissement compris entre 35 000 et 70 000 euros (création de l'entreprise, achat de matériel, ambulance, équipement médical…).

devenir ambulanicer
 

Comment devenir Auxiliaire Ambulancier/Auxiliaire Ambulancière ?

 
Véritable bras droit de l'Ambulancier/Ambulancière, l'Auxiliaire forme un véritable binôme avec l'ambulancier.
 
Si le métier lui est accessible à tout âge, sans condition de diplôme, il doit toutefois répondre à certains critères comme la vocation pour le métier, la disponibilité, une bonne condition physique, une bonne maîtrise de la conduite et le permis B obligatoire.
 
Après une formation de 70 heures validée par une Attestation de Formation d'Auxiliaire Ambulancier, il travaille au contact d'un Ambulancier et est capable d'apporter aux malades et/ou blessés les premiers secours.
 
Il pourra choisir, après avoir acquis une solide expérience et une bonne connaissance du métier, de passer à son tour le DEA pour devenir Ambulancier. Le fait d'avoir exercé comme Auxiliaire Ambulancier lui permet alors de bénéficier de certaines dispenses lors de sa formation.

 

​Quelles sont les missions de l'Auxiliaire Ambulancier ?

 
Avant tout co-équipier, l'Auxiliaire Ambulancier rend compte hiérarchiquement à l'Ambulancier qui lui attribue ses missions quotidiennes.
 
Comme l'Ambulancier, il est formé pour pouvoir déplacer en toute sécurité les malades et les blessés et est capable de les installer dans une ambulance dans les meilleures conditions de confort et de bien-être. Il peut aussi être amené à conduire l'Ambulance ou à mener des opérations de brancardage sur les lieux d'un accident.
 
Il possède les compétences techniques pour l'entretien d'un véhicule sanitaire, la manutention des équipements médicaux et l'approvisionnement de l'ambulance.
 
Comme l'Ambulancier, l'Auxiliaire Ambulancier pourra exercer soit dans le secteur privé (maison de retraite, clinique privée…) soit dans le secteur public (hôpital public).
 

Comment faire pour devenir Auxiliaire Ambulancier (conditions, formation) ?

 
Pour devenir Auxiliaire Ambulancier, il n'y a pas d'exigence de diplôme ni d'âge minimum. Vous devez cependant remplir certains critères essentiels, notamment :
 

  • Permis de conduire (permis B exigé) avec une bonne expérience de la conduite (3 ans minimum après l'obtention du permis) ;
  • Avoir toutes vos vaccinations à jour (se référer au Code de Santé Publique) ;
  • Être en mesure de fournir l'attestation préfectorale obligatoire (conduite d'ambulance) ;
  • Certificat médical d'aptitude à l'exercice du métier (effectué par un médecin agréé par la préfecture) ;
  • Attestation de formation aux gestes et soins d'urgence (AFGSU) de niveau 1 à fournir (obligatoire pour obtenir votre attestation d'Auxiliaire Ambulancier en fin de formation).


Une formation de 70 heures (cours pratiques et théoriques) est obligatoire pour exercer et sera validée par une attestation. Pensez à bien vous préparer avant la formation ambulancier pour optimiser vos chances de réussite car les places sont limitées.
Pour suivre cette formation et obtenir votre attestation d'Auxiliaire Ambulancier, vous pourrez vous inscrire auprès d'un centre agréé (exemple : IFA (Institut de Formation des Ambulanciers) ou CESU (Centre d'Enseignement des Soins d'Urgence)).
 

Les qualités et compétences pour devenir Auxiliaire Ambulancier

 
L'Auxiliaire Ambulancier, en tant que bras droit d'un ou deux Ambulanciers, doit être à l'écoute des besoins de ceux qui représentent sa hiérarchie et savoir réagir en cas d'urgence. Comme l'Ambulancier, c'est un homme ou une femme disponible, qui sait faire preuve de patience et d'écoute auprès des malades ou des blessés transportés.
 
Il doit aussi se montrer rassurant et savoir garder son sang-froid. La vocation pour le métier est également essentielle. Les Auxiliaires Ambulanciers se destinent souvent à évoluer vers des postes d'Ambulanciers.
 
Il a une excellente connaissance des gestes de premiers secours qu'il a appris en formation professionnelle. Il maîtrise par ailleurs les règles de sécurité et d'hygiène et sait s'assurer de la sécurité optimale de ses passagers.
 

Avantages et contraintes métier d'Auxiliaire Ambulancier

 
Le métier d'Auxiliaire Ambulancier est valorisant et enrichissant. Le professionnel est toujours en contact avec des personnes différentes. Dans certains cas, il leur apporte le réconfort et assure leur bien-être dans les déplacements.
 
Le métier est évolutif pour toute personne qui a la vocation et souhaite faire carrière dans les métiers de la santé. Un Auxiliaire Ambulancier aura toutes les chances de devenir Ambulancier après avoir exercé suffisamment longtemps et avoir suivi une formation.
 
Côté contraintes, le métier exige d'avoir une bonne condition physique et de savoir se rendre disponible (travail en décalé).
 

Quel est le salaire et quelles sont les débouchés et évolution de carrière du métier d'Auxiliaire Ambulancier

 
Un Auxiliaire Ambulancier gagne généralement l'équivalent d'un Smic.
 
Il peut travailler soit dans la fonction publique hospitalière (FPH), soit dans le domaine privé. Il peut être recruté par une entreprise privée d'Ambulanciers par exemple. Si les débouchés sont plus importants dans les grandes villes, il est nécessaire d'avoir des Ambulanciers et des Auxiliaires Ambulanciers un peu partout sur le territoire, même dans les campagnes plus reculées. Avec les villages où les déserts médicaux sont fréquents, l'assistance d'Ambulanciers et d'Auxiliaires est souvent bienvenue, surtout pour déplacer des personnes âgées de leur domicile à un cabinet médical ou un hôpital éloigné.
 
L'Auxiliaire Ambulancier est le plus souvent favorisé lorsqu'il doit passer un DEA pour devenir Ambulancier car il a déjà l'expérience concrète du métier et pourra bénéficier d'ailleurs de certaines dispenses de cours pendant sa formation professionnelle.

auxiliaire ambulancier
 

​​

FAQ

 

Comment devenir auxiliaire ambulancier sans diplôme ?

 
Pour devenir ambulancier, il est nécessaire d'obtenir un DEA (Diplôme d'État d'Ambulancier), cependant, il est possible d'être auxiliaire ambulancier sans diplôme.

Une fois qu'il a suivi avec succès une formation de 70 heures et obtenu une Attestation de Formation d'Auxiliaire Ambulancier, il peut travailler aux côtés d'un ambulancier et être en mesure de prodiguer les premiers secours aux malades et/ou blessés.
 

Quel âge pour devenir ambulancier ?

 
En France, pour devenir ambulancier, il faut avoir au moins 18 ans. C'est l'âge minimum requis pour passer le diplôme d'État d'ambulancier qui est la formation nécessaire pour exercer cette profession. En outre, pour exercer la profession d'ambulancier, il faut également être titulaire d'un permis de conduire de la catégorie B en cours de validité, car la conduite d'ambulance fait partie des missions de l'ambulancier.
 

Combien gagne un ambulancier ?


​Le salaire d'un ambulancier peut varier en fonction de différents critères, tels que l'expérience, la région géographique, l'entreprise pour laquelle il travaille et le type de transport effectué (transport sanitaire ou d'urgence).

En moyenne, en France, un ambulancier débutant peut gagner environ 1500 € brut par mois, tandis qu'un ambulancier confirmé peut gagner jusqu'à 2500 € brut par mois.

En outre, les salaires peuvent par ailleurs varier en fonction des avantages sociaux tels que les primes, les indemnités, les heures supplémentaires et les congés payés.

 

Formation ambulancier combien de temps ?

 
La formation pour devenir ambulancier en France dure environ 18 semaines, soit 630 heures. Cette formation est régie par le Ministère de la Santé et est dispensée dans des écoles agréées par les autorités sanitaires.

La formation d'ambulancier comprend une partie théorique (approximativement 300 heures) et une partie pratique (environ 330 heures). La partie théorique comprend des cours sur les sciences médicales, les soins d'urgence, la réglementation, la conduite et la sécurité routière, ainsi que des cours sur la communication et la relation avec les patients.

 
Retour haut de page
Demande d'infos
PRÉPARER SON ENTRÉE EN IFA
​Complétez les champs ci-dessous pour recevoir des informations sur les formations à distance pour devenir ambulancier.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.